Le Fantôme de Dublin

Fantome_Dublin

Gustave est dégouté. Ce collégien de 13 ans doit passer ses prochaines vacances en Irlande chez un grand-oncle radin, qu’il ne connaît même pas !

Soit disant pour améliorer son anglais, lui ont dit ses parents. N’importe quoi, estime le garçon. Lui pense surtout qu’il va s’ennuyer à mort ! Sur place, Gustave réalise l’impensable : en effet, la mort rôde…

Le programme des vacances de Gustave paraît bien triste : son vieil oncle Edmons, un riche industriel à la retraite, est excentrique et grippe-sou. Il vit dans un manoir en piteux état, loin de tout. Pour seule compagnie, il y a Watson le chauffeur quasi muet, qui fait également office de majordome.

Pourtant là-bas, le jeune garçon ne va pas s’ennuyer du tout ! Il va même s’improviser détective du passé et devenir apprenti expert en phénomènes paranormaux… En premier lieu, Gustave va s’intéresser au magnifique et hypnotisant tableau d’un aristocrate qui vivait au dix-huitième siècle dans le manoir (c’est ce portrait qui orne la couverture du roman).

Le titre du livre annonce tout de suite la couleur : il s’agit ici d’une histoire de fantôme ! Sans trop dévoiler l’intrigue, ce texte à l’atmosphère gothique pousse en effet assez loin vers le fantastique. Pour cela, le roman vaut le détour. Mais attention, il faut bien s’accrocher surtout vers la fin, parce que le niveau de lecture est assez costaud (et le style est parfois embrouillé). Et bien sûr, si les spectres te font dresser les cheveux sur la tête, il vaut mieux passer ton chemin ! Sauf si tu aimes ça !!

Le Fantôme de Dublin, par Olivier Larizza, éd. Oskar, 13,95€.

 

Laisser un commentaire

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel J’aime lire Max appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de publier ton ou tes commentaires sur le site. La rédaction J’aime lire Max va d'abord lire ton commentaire puis le publier sur le site jaimelire.com. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, tes informations peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de la pièce d’identité d'un de tes parents : Bayard Presse, J’aime lire - Blog de J’aime lire Max, 18 rue Barbès, 92120 Montrouge. Pour plus d’informations, tu peux consulter les dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.