Vos souvenirs de J’aime lire

Vos souvenirs de J’aime lire

Parce que tous les anciens lecteurs ont gardé le souvenir d’une histoire particulière, nous avons rassemblé sur la page Facebook de J’aime lire toutes les couvertures depuis le premier numéro !

Ci-dessous un petit aperçu :

001 CVJ’aime lire n° 1, février 1977
Le secret de la chambre au coucou
I. Vermeil, P. Fix
« J’ai découvert J’aime lire avec le premier numéro. J’ai tout de suite adoré l’ambiance mystérieuse de l’histoire, je l’ai lue d’une traite. Je me rappelle les confitures, le château, la grosse voiture noire et, bien sûr, le secret de monsieur Ramier ! » La maman d’Eliott

 

061J’aime lire n° 61, décembre 1982
Le mot interdit
N. de Hirsching, J. Claverie
Ce numéro est l’un des « tubes » de J’aime lire : beaucoup d’anciens lecteurs en ont gardé des souvenirs tenaces !
« J’avais pEURRR que le petit garçon dise un mot en EURR ! Il y avait du suspense jusqu’à la fin. » Cassandre
« Mon premier « thriller », lu et relu un nombre incalculable de fois » Armelle
« Quelle angoisse, je m’en souviens aussi… il y a…30 ans ! » Florence

 

125 CVJ’aime lire n° 125, juin 1987
L’oncle Giorgio
M.-A. Murail, I. Gonzola
Natacha conserve un souvenir inoubliable de ce numéro : « Si je devais choisir un J’aime lire, même si c’est compliqué, ce serait L’oncle Giorgio. C’est un de ceux que j’ai le plus lus, et après presque 20 ans, je me souviens toujours des affreux boutons qui apparaissent sur le visage de Giorgio lorsqu’il croise des petits garçons et de ses éternuements devant les petites filles. Ses aventures sont un régal pour les lecteurs ! Merci à J’aime lire, ses auteurs et ses illustrateurs pour ces moments de bonheur à transmettre. »

 

141J’aime lire n° 141, octobre 1988
L’atroce monsieur Terroce
N. de Hirsching, S. Bloch
« Ma mère n’aurait pas aimé avoir un instit’ comme celui-là !… » Paul
« Quelle peur… mais quelle joie ! » Loïse

 

J’aime lire n° 221, juin 1995 - Frissons dans la collineJ’aime lire n° 221, juin 95
Frissons dans la colline
P. Hédelin, S. Barthélémy
« Le problème, c’est que depuis j’ai peur des serpents. J’aurais bien voulu avoir un frère comme Constantin ! » Étienne

 

316J’aime lire n° 316, mai 2003
Il était trois fois…
E. et M.-A. Murail, D. et C. Millet
« Je m’appelle moi-même Lucie et j’ai aussi une mamie que j’adore et avec qui je fais des choses que je ne fais ni avec mes parents, ni avec personne d’autre. Si ma mamie avait un gros problème de santé, cela me rendrait si triste que, moi aussi, je penserais à elle tout le temps. Ce roman, je l’ai relu souvent. » Lucie
« Je l’ai lu en CE2 et je l’ai encore lu et puis relu… Je peux le lire autant de fois que je veux, il ne me lassera jamais. » Clotilde

Abonnez votre enfant à J’aime lire