Bayard
Ariol, Anatole, Bonnemine... les héros de J'aime lire

Disputes entre frères et sœurs : quelles histoires !

Disputes entre frères et sœurs : quelles histoires ! - Illustration : Fred Benaglia, “La bataille des slips”, J'aime lire, février 2015
3 février 2015

Maman de cinq enfants, de l’ado au bébé, Anne-Cécile a crée le blog “Activités à la maison”. Elle y propose des critiques de livres et des bonnes idées testées en famille. Elle a lu avec sa petite bande “La bataille des slips” et “La star que je déteste” de J’aime lire et J’aime lire Max. Elle nous fait partager leur discussion…

“C’était bien, c’était rigolo…”

Sujet sensible que les disputes entre frères et sœurs ! Alors, lorsque toute la famille s’est réunie pour discuter d’abord de “La bataille des slips” de J’aime lire puis de “La star que J’adore/je déteste” de J'aime lire Max, après avoir dit : “C'était bien, c'était rigolo”, les premières idées qui sont venues étaient au sujet de leur petit frère Noé ! Plus facile de parler de ce qui ne les concerne pas directement ! Noé donc, qui avec ses quatre ans ressemble beaucoup au petit Toto qui dit qu’il est grand et qui voudrait bien faire comme les aînés ! Effectivement, entre Noé/Toto et ses frères et sœurs, pas de dispute ! Les rapports sont différents, ils le maternent, jouent les grands !

La deuxième chose qui est venue rapidement, c’est : “Ceux qui se cachent quand on doit débarrasser la table, ça me rappelle quelqu’un !” “Hein ! Quoi !!!” Et c’était reparti ! D’ailleurs, comme le sujet “services” en général était toujours sujet à disputes – je raconte ça dans l’article de mon blog “Activités à la maison”  – j’ai fait un tableau de services et maintenant ça roule bien !

Et puis bien sûr, mes très raisonnables enfants étaient d’accord pour dire que se disputer ça sert à rien : “Quand ils allaient à l’école, ils étaient gênés alors se disputer, c’est pas forcément bien !” ; “Ça sert à rien de se disputer car ils sont embêtés tous les deux.” Bravo mes enfants ! Belle conclusion que vous tirez ! Je vous le ressortirai à la prochaine dispute !!! (Ça ne devrait pas être trop long à attendre !!!)

Ce qui leur a plu, c’est que dans les deux livres, les enfants voyaient les mauvais tours se retourner contre eux, et que les arguments de Juliette pour convaincre qu’elle n’avait pas pris le slip superman étaient repris par son petit frère Maxou ! Un peu de jubilation dans le “bien fait !”

Par contre, il a fallu que je les aiguille pour qu’ils me disent ce qui me tenait à cœur, à savoir que finalement ils étaient solidaires ! Ça touchait nettement plus ma Lison (9 ans) qui disait : “Ils s’aiment, c’est des frères et sœurs !” alors que son grand frère Rémi (14 ans) plus prosaïque : “Mouais, il a juste servi ses intérêts !”… Pudeur ? Lison se rappelle qu’un jour à l’école, elle pleurait et que son frère Baptiste était venu la voir ! Ah quand même !!! D’un autre côté, je me souviens qu’une copine de classe de Lison était envieuse de la complicité qu’elle avait avec son frère !

Pour le J'aime lire Max, Rémi a tout de suite dit qu’effectivement, ce n’était pas toujours facile de partager sa chambre !!! Baptiste (12 ans), lui, au départ, ne se reconnaissait pas forcément trop dans cette famille car il disait que chez nous télé et jeux vidéo étaient moins présents, et c’est vrai, pas de super-fan ressemblant à Vanessa chez nous. Mais les frères sont quand même agacés quand Lison écoute Cœur de Pirate en boucle, même s’ils aiment bien aussi !

Mais ce qui a été le plus intéressant dans cette histoire, c’est ce que nous a dit Baptiste : “J’aimais bien parce qu’on voyait le point de vue de chacun, et on voit qu’ils n’ont pas le même point de vue et que chacun a des bons arguments. On voit ce que l’autre pense. Faut se mettre à la place de l’autre pour voir ce qu’il en dit !”

Là, on est bien d’accord, la non-compréhension, la non-acceptation de l’émotion de l’autre entraîne le conflit. Certes ! Alors on en a profité pour parler d’une petite dispute d’il y a quelques jours entre Baptiste et Lison pour une petite bêtise : l’un vidait le lave-vaisselle pendant que l’autre débarrassait la table. Et l’une chantonnait (pour réviser son solfège dit-elle) et l’autre ne supportant pas sa chanson lui dit d’arrêter, qu’il en a marre. Dispute, crise de larmes.

Alors on leur a proposé de faire un petit jeu de rôle, chacun prenant la place de l’autre et défendant les arguments de l’autre. Autant Lison a réussi, autant Baptiste, qui pourtant tout à l’heure était persuadé qu’il fallait comprendre l’autre, en a été incapable. Il se braquait sur ses arguments à lui, et n’essayait pas de comprendre sa sœur, nous disant que seul son point de vue était défendable ! Bon, on lui a prouvé le contraire en nous mettant à la place de Lison, mais c’est vrai que c’est quelque chose de bien compliqué ! En théorie, on est tous d’accord, mais en pratique… C’est autre chose !!!

D’ailleurs pour en revenir à l’histoire du J'aime lire Max, Rémi s’est placé du côté du frère et comprenait tout à fait son sentiment d’injustice quand Vanessa a eu le casque ! Là encore, difficile d’entendre l’argument : mais c’est pour qu’elle écoute sa musique sans te déranger et qu’il n’y ait plus de dispute !

Pas simple ce sujet !!! Mais très intéressante cette petite discussion familiale autour de livres sur un sujet délicat pour eux ! À refaire plus souvent !!! 

Illustration : Fred Benaglia, “La bataille des slips”, J'aime lire, février 2015 

Anne-Cécile Pigache, créatrice du blog “Activités à la maison”
S'abonner à J'aime lire

Abonnement en prélèvement mensuel

5,00€ /mois
S'abonner
Feuilleter J’aime lire